• Home   /  
  • Archive by category "1"

Le Caveau De Famille Katarina Mazzetti Critique Essay

L'histoire : Sous le règne de Louis XIV, Alphonse est un pauvre hère tyrannisé par sa femme et qui titille la bouteille plus que de raison. Il est un jour témoin du meurtre d'une famille de notables de sa région. N'écoutant que son instinct, il sauve du massacre le jeune Benoît et s'enfuit avec lui. De campements gitans en plantations de coton, ils se retrouvent mêlés à un complot qui les dépasse...

 

Quelques infos: 3 tomes sont parus pour l'instant, sobrement intitulés 1. Alphonse, 2. Benoît et 3. Moplai. Il y en aura 5 en tout. Et Après ça, Simon Andriveau arrête la BD ! Pour cette série, il s'est occupé du scénario, du dessin et de la couleur (eh oui,les hommes peuvent être multitâches,on dirait !)

 

Mon Avis :  Je poursuis ma découverte de la bande dessinée sereinement, car Simon Andriveau nous propose là une belle aventure, rythmée et haletante, idéalement accompagnée d'un dessin hachuré et très affirmé - j'ai pensé à régis Loisel en voyant les personnages. Mêlant les références historiques et la fiction, l'auteur nous entraîne à pieds, en bateau ou à cheval au coeur d'un intrigue digne des Trois Mousquetaires. Des héros et anti-héros très attachants et des rebondissements bien dosés font de la lecture de ce "Grand Siècle" un véritable plaisir. Certaines situations sont assez convenues et flattent l'imagination du lecteur, mais ça reste une BD passionnante et intense.

Et quand on a fini, et bien on relit, parce qu'on a forcément loupé quelques détails dans le dessin. et le plaisir est intact ! vivement la suite.

 

 

On avait découvert Désirée la jeune veuve bibliothécaire et Benny l'éleveur de vaches, vieux garçon dans « le mec de la tombe d'à côté » formant un couple improbable qu'une passion dévorante réunissait malgré leurs différences de culture. N'arrivant pas à accorder leur quotidien, Désirée ne s'imaginant pas fille de ferme, ils avaient décidé de faire leur vie chacun de leur côté. Titillée par son horloge biologique, Désirée demande à Benny de bien vouloir lui faire un enfant, ce qu'il accepte sous certaines conditions. Ils s'accordent trois essais, mais comme cela ne donne rien tout est prétexte pour prolonger leur idylle jusqu'à ce que la petite graine finisse par germer. Puis tout s'enchaîne inévitablement Désirée quitte sa vie de citadine pour s'installer à la ferme, elle apprend à faire la cuisine, à traire les vaches, à tenir sa maison, à devenir la parfaite femme au foyer tout en s'occupant du bébé et en gérant le quotidien tout comme Benny l'avait toujours souhaité. Désirée va vite déchanter quand le deuxième bébé arrive, le couple devient complètement dépassé par le quotidien, les conditions difficiles d'agriculteurs, concilier vie familiale et travail, le manque d'argent, leur vie intime qui s'effiloche et le choc de classe sociale qui n'en finit pas de faire des étincelles. A la longue les situations qui au début prêtaient à sourire deviennent de plus en plus pathétiques, malgré quelques salves d'humour dont l'auteur sait parfaitement jouer, cette suite de compromis donne l'image d'un couple assez désuet dont on ne peut espérer un avenir tant cela risque d'être difficile à vivre pour les enfants ! Au final l'auteur rend compte d'une tragicomédie universelle trop caricaturale mieux vaut rester sur la rencontre inattendue du premier opus "le mec de la tombe d'à côté"

" [...] nous vivions au jour le jour, surtout à la fin du mois. C'est cher d'être pauvre ! Parfois je ne savais pas s'il fallait en rire ou en pleurer !"


One thought on “Le Caveau De Famille Katarina Mazzetti Critique Essay

Leave a comment

L'indirizzo email non verrà pubblicato. I campi obbligatori sono contrassegnati *